Plaisirs gourmands

La graine brûlée

En ce doux matin de février, je vous emmène aux portes du Village. Près du métro Berri-UQAM, sur la rue Ste-Catherine, se trouve un endroit très original et cher aux Montréalais: le café de La graine brûlée.

Connue pour ses airs de fêtes foraines avec son énorme roue en plastique au cœur d’un carrousel, son matelas pneumatique de piscine jaune et son wagon rouge vif de Père Noël, la graine brûlée affiche d’emblée une ambiance à la fois chill et fantaisiste! 

Les couleurs vives et le décor fantasque ne surchargent pas l’ensemble,  mais inspirent la gaité et la bonhommie sous ses plafonds hauts dans cet espace si lumineux.

Un lieu multiple

Au cœur de l’hiver, je me dépêche de m’installer en face de la grande vitre pour profiter des rayons du soleil que je guette inlassablement. L’été, je choisis plutôt les tables disposées entre les grandes cabanes bleue turquoise et dont les murs sont couverts de graffitis noirs, de citations, de dessins gribouillés. En grimpant dans ces cabanes, tu retournes en enfance et tu t’évades dans un autre monde: onirique, magique, mais aussi trivial. 

En effet, les messages sur les cartes, les tee-shirts, les badges, les tasses, les sacs en vente, à la fois drôles, simples et connotés, reflètent l’esprit de la graine brûlée, café délire et haut en couleur! 

Tu trouveras également tout ce dont tu as besoin pour manger et boire, en plus d’une ambiance électrique dans la toilette ! 

En ce lieu idéal pour les grands enfants, règne un mélange de styles: la plupart des étudiants travaillent sur leur laptop dans le «coin bibliothèque», d’autres rattrapent ou recherchent le temps perdu entre deux gorgées de café. Sous les parasols jaunes, deux hipster québécois, avec le bonnet et la chemise à carreaux, échangent et discutent de graphisme. J’observe deux jeunes filles, élégantes dans leur trench jaune et bleu marine, sorties fumer sur Ste-Catherine. Dans quelques mois je verrai à nouveau les boules colorées de Ste-Catherine, annonciatrices de l’été, puis les touristes qui se pressent, qui flânent, qui déambulent. 

À l’autre bout du café, les geeks se sont regroupés «au coin arcade». L’espace est aménagé comme cette chambre chez ta grand-mère qui te revient en mémoire. Tout est là: le vieux fauteuil à accoudoir, la vieille télévision à antenne, la séga et les jeux vidéos de l’époque qui te rappellent le souvenir de ces atemporels moments de notre adolescence.

Crédit photo: Oui Manon

…et autant de saveurs

Viens-t’en savourer un café, plein de joie et de bonne humeur, car les guimauves trempées dans le chocolat chaud sont tout aussi délicieuses et moelleuses que le gâteau au chocolat. Lui aussi, il est réconfortant et sympathique, tout comme la musique, à la fois peps et douce. Et les groupes, vintages et underground: The knifes, Neil Young, Isabelle Lapierre, Simon and Garfunkel. Ta chanson préférée vient juste de terminer? Tu peux donc jaser avec l’équipe toujours accueillante et dynamique.

Le café a ouvert en 2017, les propriétaires – qui possèdent aussi le café «Oui mais non» dans Villeray – ont mis leur âme et leur imagination pour offrir un concept trippant. Ici, la cause écolo est primordiale, et le café est l’un des points de livraison des paniers de légumes locaux de saison, composés avec amour par les fermiers de la région.

En somme, quelle que soit la raison, viens faire une pause à la graine brûlée, pour une expérience unique, colorée et complètement savoureuse.

 

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire