Carnet d'entrevues

Le rire de Christine Morency

Assis au restaurant chez Gerry’s devant une tasse de café, je me laisse bercer par la rumeur des déjeuners en famille, en amoureux ou entre amis autour de moi. Soudain, au milieu de ce brouhaha rassurant, un éclat de rire me tire de ma rêverie. À une table près de la mienne, un visage connu qui affiche un bonheur évident, le visage de Christine Morency. Un peu hésitant, je l’aborde et c’est avec le sourire qu’elle m’accueille. Je lui parle de sa carrière d’humoriste et lui propose de m’accorder éventuellement une entrevue pour notre blogue. Aussitôt, elle se dit flattée et heureuse de pouvoir nous présenter « sa » Montréal, la ville où elle a grandi.

Les deux pieds dans le rêve

Christine a travaillé plusieurs années à titre d’intervenante de milieu en itinérance. « Ce n’est pas tous les jours facile, nous dit-elle, il y a plein de petites victoires, mais surtout des barrières.  L’humour, au boulot comme dans ma vie personnelle, m’a toujours permis de dédramatiser et de relativiser ». C’est à trente ans qu’elle ose réaliser son rêve de devenir humoriste. Ce n’est pas sans surmonter une certaine peur qu’elle se lance, mais dès sa première performance, lorsqu’elle entend le rire du public, elle est accro. « Je n’oublierai jamais ce feeling d’être seule sur scène avec un micro devant des gens qui rient ».  Quelque deux ans plus tard, les choses vont bien pour Christine qui animera, en juin, son tout premier gala dans le cadre du Grand Montréal comique, à l’Olympia. « Aujourd’hui, je suis là. Les deux pieds dans le rêve. Je capote! »

Ma Montréal

Lorsqu’elle n’est pas en tournée, Christine Morency est quelque part sur l’île. « Montréal, je la trouve magnifique. Elle offre de tout. Il y a des centaines d’événements chaque année, de l’art urbain, du multiculturalisme. Elle est diversifiée et toujours en mouvement. Elle est ouverte d’esprit et inclusive. Je suis fière de ma Montréal. » 

Christine affectionne particulièrement les installations saisonnières comme la station F-MR à la Place des bassins du lieu historique national du Canal-de-Lachine, où elle fait d’ailleurs du kayak à l’occasion. Puis, il y a le Village au Pied-du-Courant qu’elle fréquente ou encore la rue Sainte-Catherine avec ses milliers de boules aux pigments de l’arc-en-ciel « C’est beaaaauuu! » nous dit-elle. Question couleur, les feux d’artifice la fascinent « avec la musique classique blastée dans ma radio ». On peut également la croiser en train de s’amuser dans un des nombreux bars karaoké de la ville. Elle aime aussi les semaines thématiques comme la Poutine week « Ça, c’est Crazy de pouvoir goûter plein de poutines crées spécialement pour l’événement » ou bien la Gin week qui ravie cette fan finie du gin. « Évidemment il y a tous les festivals d’humour qui me parlent, avec des spectacles à petit prix ou gratuits qui font découvrir la relève ». 

 

Christine Morency, en plus de faire rire les foules, nous donne le goût de passer l’été à profiter de tout ce que Montréal nous offre. L’éclatante humoriste, qui fait une excellente ambassadrice, y sera d’ailleurs en grande partie. Vous pourrez la voir dans divers festivals et aussi dans le cadre de Zoofest et Juste pour rire.  Tous les détails se trouvent sur : https://.facebook.com/LaMorency/

Merci à notre invitée du mois : Christine Morency

Crédit photo: Martin Girard

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire