Le Culturel

L’art s’invite dans le Montréal souterrain

Enfouir l’art sous terre pour l’exposer? Une idée originale d’Art Souterrain! 

Métro, boulot, dodo. Métro boulot…art! Hé! Oui! Par un matin banal du mois de mars, votre trajet routinier entre le quai du métro de Montréal et votre bureau, s’est métamorphosé en galerie d’art. Le Festival Art Souterrain se déploie en mars, depuis plus de 10 ans maintenant, dans la ville souterraine de Montréal. Tout juste quand on commence à en avoir assez du froid. Quel beau hasard!

Le montréalais considère généralement que la « ville souterraine » est un attrape touriste, un « lieu » non-lieu. Un genre d’invention mythologique des guides touristiques. Conséquemment, Art Souterrain y a  vu une occasion et transforme ces lieux de passages en exposition d’art contemporain. Pendant le festival, on peut y voir des oeuvres d’art (photos, installations, projections, vidéo, etc.) à travers différents immeubles qui font partie du Montréal souterrain: le Complexe Guy-Favreau, le Palais des Congrès, le Centre de Commerce Mondial, l’édifice Jacques Parizeau, la Place de la Cité International et la Place Victoria. Vous êtes déjà perdu dans ces souterrains alambiqués? Allez consulter le site internet d’Art Souterrain ici

Évidemment, la stratégie d’Art Souterrain incite des rencontres avec un public qui ne se rend normalement pas à l’art contemporain, mais une fois que celle-ci va à la rencontre du public, qui sait ce qui peut en naître ? Sortir l’art des lieux d’exposition traditionnels provoque des réflexions et un regard différentes sur les oeuvres. L’an dernier, une oeuvre vidéo de Perry Bard, Traffic, était présentée au Centre de Commerce Mondial, un nom calqué sur le World Trade Center, haut lieu de la finance… Traffic est une vidéo qui montre le trafic d’objets contrefaits dans le Chinatown new-yorkais et la valse entre policiers qui doivent le réprimer et marchands qui essaient de vendre leurs marchandises. La présentation de l’œuvre dans le Centre de Commerce Mondial, symbole des échanges économiques mondiaux, ajoute une couche d’interprétation ne trouvez-vous pas?

Art Souterrain édition 2020

Pour l’édition 2020, plus de 50 artistes exposeront dans le cadre du Festival Art Souterrain. Un heureux mélange d’artistes locaux et internationaux. Alors que certaines oeuvres sont créées exclusivement pour le festival, d’autres ont déjà été présentées dans d’autres contextes. Cette année, on pourra vivre une expérience de partage avec l’installation de Arkadi Lavoie-Lachapelle, La Chorale, qui se promène depuis 2012. C’est une chaise berçante communautaire où chacun doit s’accorder au rythme du groupe. 

Les oeuvres sont regroupées sous le thème du festival, Reset, pour l’édition 2020. On parle d’art contemporain où les thèmes, comme les oeuvres, sont inspirés de réalités qui nous touchent. Personnellement, je « reset » mon ordinateur pas mal souvent… parfois j’aimerais qu’on « reset » la terre, pour mieux la traiter.

Guide pour festivaliers

Premièrement, le festival décline les activités permettant au plus néophyte comme au plus connaisseur d’y trouver son compte. Plusieurs festivaliers font simplement le parcours par eux-mêmes, à leur rythme, au moment qui leur convient. Au vu la nature de l’art contemporain, il peut arriver qu’on se demande « où est l’œuvre? Est-ce que c’est… ça? ». L’an dernier, alors que le thème du festival était « le vrai du faux », il était parfois difficile à distinguer ce qui était de l’art et ce qui n’en était pas. Armez-vous  d’une carte du circuit, car privé de nos repères habituels, on peut facilement se perdre dans les chemins souterrains.

Les oeuvres sont installées pour toute la durée du festival, du 29 février au 22 mars 2020. Le festival s’ouvre avec la Nuit Blanche de Montréal. 

Les fins de semaine, des médiateurs artistiques sont sur le parcours pour stimuler les réflexions. Vous pouvez choisir de suivre le guide pour une tournée du parcours avec un médiateur. Consultez l’horaire des visites en français et en anglais. 

Activités en vrac

Tout d’abord, ceux qui travaillent au centre-ville seront heureux d’être festivaliers en semaine. Profitez de votre heure de lunch ou d’une pause café entre 11h30 et 13h30 pour rencontrer un médiateur et découvrir une oeuvre d’art. Chaque jour, on change d’édifice et d’œuvre. Consultez l’horaire des midis express pour savoir où se trouve le médiateur le plus près de vous. 

Vous manquez de temps? Joignez l’utile à l’agréable et inscrivez-vous au « Pas de course » alors qu’un entraîneur professionnel vous fait suer pendant qu’un médiateur vous fait oublier vos douleurs en vous parlant des oeuvres du festival! 

Ensuite, deux nouveautés à surveiller pour l’édition 2020, d’abord un atelier pour les familles le dimanche 15 mars, au Palais des Congrès. On invite les enfants à participer à une création sur le thème du festival 2020 “Reset”

Finalement, pour les plus aventuriers, Art Souterrain s’est associé à Échappe-toi, pour créer un jeu d’évasion dans le cadre du festival : Voyage au centre de la terre, à Montréal.

Mais encore… 

Le festival ne se limite plus au parcours souterrain. En effet, on propose par exemple, aux festivaliers depuis quelques années, des sites hors circuits. Cette année, des expositions prennent place au Château Dufresne, au Centre d’art actuel Skol ou à l’observatoire de la Place Ville-Marie. Une belle occasion de découvrir ces lieux.  

Pour conclure, Art Souterrain est aussi initiateur de d’autres événements qui permettent de démystifier l’art contemporain, notamment Artch (qui se tient en septembre au Square Dominion). Je vous invite à consulter leur page internet pour les découvrir. 

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire