Carnet d'entrevues

Montréal, une histoire de famille

Sylvie De Morais-Nogueira est une comédienne que le grand public a découvert grâce, entre autres, aux rôles de Sasha dans la populaire émission Yamaska et d’Ariel dans la série jeunesse Les Kiki Tronic. Elle est également très active sur les planches où elle participe à plusieurs créations d’importance et est dirigée par des metteurs en scène de renom, tel René-Richard Cyr ou Claude Poissant. Elle nous fait part de ce qui l’allume à Montréal, ville qui l’a vu naître et où elle vit toujours. Pour elle, Montréal c’est une histoire de famille. 

Montréal, une histoire de famille

Sylvie a passé sa jeunesse entre son quartier de résidence, Rosemont, et le quartier de sa famille élargie, d’origine portugaise. Dans un secteur défini principalement autour du boulevard Saint-Laurent, entre la rue Sherbrooke et l’avenue Mont-Royal. Plusieurs familles venues du Portugal ont fait de cet endroit leur point d’encrage, il y a quelques 60 ans. « J’aime ce quartier, il me rassure et je m’y sens chez moi. » nous dit l’actrice qui, les fins de semaines, fréquentait le centre communautaire Santa Cruz pour y suivre des classes de portugais. 

Ce quartier sociologique, puisqu’il ne s’agît pas d’un arrondissement officiel, offre plusieurs attraits gastronomiques. Une visite dans une épicerie fine permet de s’approvisionner en café, en chorizos ou encore en délicieux fromages. Les pâtisseries regorgent des célèbres pastéis de natas, délicieuses tartelettes aux œufs et les restaurants offrent une grande variété de grillades et poissons. « C’est un endroit coloré et sympathique. Il y a toujours de bonnes odeurs. »

Rosepatrienne portugaise et le zéro déchet

Bien qu’elle se passionne pour le quartier portugais de Montréal, c’est dans Rosemont que Sylvie De Morais-Nogueira a choisi de s’établir. « J’ai choisi Rosemont parce que c’est le quartier qui m’offrait le plus beau mariage « ville et nature »: une grande accessibilité au transport en commun tout en ayant une belle grande cour. On y trouve des parcs en quantité, dont le parc Maisonneuve. Et puis, il y a le Jardin Botanique qui est tout près. ». Elle considère que son quartier facilite la participation au mouvement Zéro déchet et à la consommation responsable, ce qui est fort important pour elle.

Côté table, Sylvie aime particulièrement le restaurant Le B38 Sushi où elle trouve des plats à emporter préparés à partir d’ingrédients du marché. Le menu de cuisine japonaise, bien qu’on y favorise la livraison, ne lésine pas sur la qualité. « En plus, nous dit-Sylvie, on peut apporter nos propres récipients. ». Parmi ses endroits préférés se trouve aussi un commerce au nom évocateur, Une nuit à Bangkok. Ce restaurant offre une cuisine authentique préparée par un chef qui vient de la région de Isan, au Nord-Est de la Thaïlande. « Et puis, il y a le Lézard, sur la rue Masson. C’est l’endroit idéal pour s’installer et travailler. Un endroit rassurant. »

Montréal, une histoire de famille au goût du jour

Rosemont est un quartier qui ressemble à Sylvie De Morais-Nogueira et qui correspond à ses valeurs. Un quartier familial, jeune et bien ancré dans la réalité de son époque. Toutefois, ce n’est pas seulement là qu’on aura la chance de voir la jeune femme au cours des prochaines semaines. Elle sera de la distribution de la pièce Madra au Théâtre du Périscope à Québec et tournera dans la saison 3 de la série Léo dans laquelle elle interprète Karine, la blonde de Chabot. « Un couple surprenant mais attachant », nous dit Sylvie. À l’automne prochain, elle jouera dans That Moment à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier et d’ici là, on peut la voir dans Toute la vie sur Ici Tv où elle tient le rôle de Morgane. 

Un gros merci à notre invitée du mois: Sylvie De Morais-Nogueira

Crédit photo: Andréanne Gauthier

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire