Le Culturel

Montréal au-delà du confinement

Et si le confinement nous permettait d’explorer Montréal autrement?

Pouvons-nous profiter de ce confinement pour partir à la conquête de notre belle ville? Absolument! Et il ne sera nullement question de mettre un pied dehors!

Découvrir autrement Montréal en attendant

C’est à travers des livres, des émissions, des séries et des films que nous explorerons les rues qui nous entourent. C’est le moment parfait de ressortir une vieille carte de la ville et de créer un itinéraire de lieux sélectionnés dans chacun de vos visionnements et lectures. Une sorte de pèlerinage, que vous pourrez effectuer en famille ou entre amis, une fois ce confinement terminé.

Commençons par un peu de lecture. Qui d’autre que Michel Tremblay pour nous plonger dans des univers montréalais à souhait? C’est avec La grosse femme d’à côté est enceinte, entre autres, que nous faisons notre première immersion dans le quartier du Plateau-Mont-Royal des années 40.


Avec son œuvre Côte-des-Nègres, Mauricio Segura, quant à lui, nous partage la vie d’immigrés, errants dans les rues, les parcs et le métro de Côte-des-Neiges.  D’autres ouvrages, tels que Je voudrais qu’on m’efface, Bonheur d’occasion ou Chercher Sam, se déroulent aussi à Montréal. Les bandes dessinées offrent aussi un regard intéressant et de belles balades urbaines. Paul en appartement de Michel Rabagliati ou La Petite-Patrie de Claude Jasmin, en version BD ou roman, nous transportent au gré de nos quartiers.

Les cinéphiles ne sont pas en reste

En effet, Montréal est la toile de fond de nombreux films et séries américains. La ville incarne aussi bien Paris, Berlin, Boston que New-York. Entre gratte-ciel et vieilles maisons de pierre, Montréal est un grand terrain de jeu. D’ailleurs, saurez-vous localiser certaines scènes de X-men, de Mon voisin le tueur,  de Catch me if you can, de The day after tomorrow, ou encore, The curious case of Benjamin Button? Il n’est pas rare de reconnaître Montréal dans certains films étrangers.

En fin d’année vous pourrez même, dans The United States vs. Billie Holiday, vous plonger dans le New-York des années 40, tourné dans le Vieux-Montréal. Différentes séries sont aussi issues de tournages montréalais. Notons The Bold Type, avec des scènes principalement réalisées sur la rue St-Laurent. Blood and Treasure ou Being Human ont aussi été filmés dans différents quartiers comme Hochelaga-Maisonneuve ou Milton-Parc.

Des lieux qui auront fait le tour du monde

Soyez attentifs lorsque vous regarderez des films étrangers. Il est fort à parier qu’ils soient faits ici, car des quartiers tels que le Vieux-Montréal, nos différents parcs, le Mont-Royal, le Square Dorchester, ou encore le stade Olympique, sont des endroits adorés par les producteurs internationaux. L’ONF propose également de nombreux ouvrages et documentaires se déroulant dans St-Henri, Griffintown, la Petite-Bourgogne ou Rosemont. Pour explorer la ville des vieux jours, entre les années 1910 et 1980, voici quelques titres intéressants : Les fleurs c’est pour Rosemont, Au hasard du temps, À Saint-Henri : le cinq septembre, Au bout de ma rue, et bien d’autres…

Aussi, autour de 2010, une émission télévisée sur ce qui entoure nos stations de métro faisait son apparition. Montréal Bouche à Bouche proposait des activités et des lieux à visiter proche de chacune des stations de Montréal. Trois épisodes sont disponibles sur Youtube : Place-d’Armes, De Castelnau et Bonaventure. D’ailleurs, pour poursuivre dans la lignée du métro, Raynald Murphy et François Barcelo nous offrent un livre merveilleusement illustré : Carnets du métro de Montréal.

Enfin, pour conclure notre escapade clandestine en ces moments de confinement, faisons un réel voyage dans le temps. Un retour en arrière, où explorer signifiait sortir. Montréal d’antan et Montréal d’hier et d’aujourd’hui raviront les amoureux de vieilles photos et de faits historiques, bien Montréalais.

Alors, qui disait que nous ne pouvions pas nous évader du confinement et visiter différemment la charmante ville qu’est Montréal?

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire