Art de vivre

Je t’invite à Montréal mon amie

Mon amie Pascale rêve depuis toujours de venir à Montréal. Je me donne comme défi de lui proposer un parcours d’une fin de semaine et de lui faire découvrir des lieux plus ou moins insolites et méconnus. Je t’invite à Montréal mon amie! 

Première matinée, 8 h :

Commençons notre belle journée par un déjeuner léger. Nous sommes des amatrices de bouffe! C’est certain que nous nous arrêterons un peu plus tard, ailleurs, pour une collation de mi-matinée.  Mon choix s’arrête donc au restaurant « Maman » dans Griffintown, au 1524 rue Notre-Dame O. Un excellent café accompagné de viennoiseries plus fraiches les unes que les autres. Le décor y est charmant, un peu champêtre sur les bords avec ses chaises dépareillées et ses murs bruts. L’ambiance y est calme et sereine, parfaite pour bien commencer la journée.

Allons maintenant marcher un peu. Une visite au marché Atwater, histoire de nous réchauffer les jambes. La section des fleurs est ravissante et follement odorante, tout comme les étals de fromages, de fruits et d’olives. 

Puis dirigeons-nous vers le vieux port, sur la rue St-Paul O. Un arrêt dans la Cour Pépin, pour des photos souvenir. Cette magnifique et minuscule ruelle est parfaitement cachée. Sous ses airs européens, elle vit au gré des saisons.  

Il est temps de reprendre des forces. Je propose un cappuccino au Crew collectif & Café. Situé au 360 rue St-Jacques, ce magnifique café a élu domicile dans l’ancienne Banque Royale du Canada. L’atmosphère y est grandiose. Les plafonds y sont finement décorés et d’une hauteur étourdissante. Les arches quant à elles sont nombreuses et impressionnantes.

Allez, remontons vers le Plateau Mont-Royal pour quelques visites hors des sentiers battus. 

Une petite halte au 4051 rue de Bullion. Le Magasin Général Lambert Gratton offre de beaux articles locaux et de l’artisanat québécois. L’accueil y est adorable et des effluves de lavande nous accueillent dès la porte passée. 

Enfin, terminons cette matinée par un lunch typique, je suggère une poutine. 

Nous pourrions aller à la Banquise, hautement prisée, à juste titre, mais je préfère opter pour un tout petit restaurant, plus convivial et intime, le Patati Patata, sur St-Laurent. Juchées sur nos tabourets, directement au comptoir, la poutine s’impose donc. 

Après-midi:

Nous voilà bien rassasiées, mais l’envie d’une crème glacée se fait ressentir. Remontons jusqu’à la rue Mont-Royal E., passons devant l’énorme fresque/graffiti au coin De Bullion et arrêtons-nous au Blueboy. Avec son ambiance année 50, l’endroit est une merveille pour les dents sucrées. On y compose sa propre glace selon ses goûts et envies. Et on la dévore dans un décor de Dinner américain.

Nous nous dirigeons maintenant vers le parc Lahaie. Calme, à l’abri du tumulte du centre-ville et des autres parcs achalandés, il fait bon s’y reposer quelques minutes, profiter des arbres matures et de sa superbe fontaine qui trône face à l’église paroissiale de St-Enfant Jésus. 

À quelques pas de là, poursuivons notre balade vers une très belle ruelle verte. L’une des plus belles de Montréal. Bien cachée, la rue Demers a été le lieu de tournage de « Les fleurs c’est pour Rosemont ».  L’aménagement paysager est superbe. On y trouve même un mini moulin à vent. 

Une autre petite rue étroite et méconnue vaut le coup d’œil. L’avenue Lartigue, dans le quartier Centre-Sud. C’est un lieu atypique, une pause aux accents historiques. On aime y flâner et observer ses maisons en rangée. Le jour commence à tomber. C’est l’heure de l’apéro. 

La soirée :

Je propose de débuter la soirée en allant prendre un cocktail dans un bar aux inspirations tropicales. Le Milky Way cocktail bar, au cœur de Pointe St-Charles, étonne par sa décoration, sa verdure, son bar en marbre et ses escaliers psychédéliques. Les cocktails et leurs présentations raviront les plus curieux. D’ailleurs, qui n’a jamais rêvé de boire dans un verre géant en forme de flamand rose!?  L’ambiance y est électrisante et le brouhaha est propice aux rencontres. 

Enfin, pour conclure cette première journée, à explorer Montréal, direction un restaurant plus calme, qui n’offre que quelques tables, mais où l’accueil est convivial et extrêmement chaleureux. Le Bistro sur la rivière, dans l’Est de la ville, est un  bistro de quartier sans artifices ni prétention, qu’il faut absolument essayer. Sa cuisine ouverte permet d’échanger avec le propriétaire. La bavette, le canard et les desserts sont divins! 

 

Deuxième journée :

Nous la commençons au parc de la Visitation, dans le quartier Ahuntsic-Cartierville. L’ancienne maison historique de meunier est reconvertie en restaurant. Sa terrasse au bord de l’eau et sa cascade, sont l’endroit idéal pour un brunch au calme.

Nous profitons, ensuite, du parc et de ses beaux sentiers le long de la rivière des prairies pour digérer et discuter avec les pécheurs! Je t’invite à Montréal mon amie.

Ensuite, en fin de matinée, nous sautons sur des bixis et décidons de pédaler le long du boulevard Gouin. Un parcours historique, d’une quinzaine de kilomètres, y a été aménagé ces dernières années. Ce trajet offre des explications détaillées sur le patrimoine des maisons de Montréal qui ont survécu aux années. Un véritable voyage dans le temps. De vieilles maisons, de la pierre, du bois, des architectures caractéristiques de 1900. Tout y est.

Finalement, pour terminer cette seconde journée, dirigeons-nous vers le centre ville. C’est à l’observatoire Ville-Marie que nous irons contempler le coucher de soleil. Avec ses 185 mètres de haut et son panorama à 360 degrés, la vue y est tout simplement époustouflante! Nous avons tout le loisir d’observer le centre ville et ses gratte-ciel, le Mont-Royal et sa Croix, le stade Olympique et le pont Jacques Cartier, tout deux illuminés, au dessus du majestueux fleuve.

Voilà ce qui conclut ce week-end parfait, que j’aimerais passer avec mon amie. 

Finalement, entre balades, découvertes et gastronomie, dans des lieux peu touristiques, fréquentés par les Montréalais. Vivre une ville, dans et à travers les yeux de ses habitants, il n’y a rien de mieux.

Je t’invite à Montréal mon amie!

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire